Concours St Valentin Résultats

15€ offerts
Cliquez ici


Résultats du concours St Valentin


Un grand merci...


... À tous les participants de notre concours, vous avez été très nombreux à nous envoyer vos souvenirs de St Valentin.

Une chose est sure, cela n’a pas été facile de vous départager ("It was no picnic !", comme disent nos amis anglais). Nous avons été tour à tour émues, touchées, étonnées (si si) mais avons aussi beaucoup ri !

Vos Valentins et Valentines se sont sacrément surpassés… et vous-mêmes avez fait des vôtres : combien d’entre vous ont mis le feu aux rideaux, ont fini à l’hôpital (rien de grave) ou ont organisé une surprise alors que votre moitié aussi ? Bons ou mauvais, ces souvenirs resteront gravés à jamais, et quoi qu’il arrive, vous trouverez toujours le moyen d’en rire… quelques années après !

Roulements de tambours …. And the winners are :


  • Gagnant n°1 : Marine de Marseille avec son récit d'enfance, gagne le voyage pour 2 à Londres. Marine, nous espérons que vous passerez un excellent moment dans la capitale du fun avec la personne de votre choix, nous vous enverrons une liste de bons plans "London by Made" (avec une petite visite de notre showroom incluse, avant de se perdre dans Notting Hill).


  • 14 février 1993, je vais bientôt fêter mes 6 ans... Comme tous les dimanches, je suis scotchée devant Ça Cartoon sur le canapé du salon et je me gave de Nutella... D'ailleurs, mon magnifique jogging Fido Dido en est plein et mon visage aussi.
    Ça sonne au portail, zéro réaction de ma part ... à 6 ans on n'attend pas de la visite ! J'entends ma mère glousser et chuchoter avec quelqu'un, puis elle m'appelle (normalement quand ma mère m'appelle d'en bas ça donne "MARINEEEEEEEEE" La c'est plus mielleux, plus doux .. je commence à me poser des questions.

    Je descends les escaliers en sautillant... (oui parce que je sautillais beaucoup, petite) ET la BIM ! Stoppée net dans le virage des escaliers... en bas mon meilleur copain de l'école, Raphael. Il tient un énorme bouquet de fleur dans sa main, il est tout beau, bien habillé.
    Je relève la tête et je vois sa mère (oui parce qu'à 6 ans on n'a pas encore de voiture... ni d'argent d'ailleurs) et ma mère... Elles gloussent toujours autour de la table de la cuisine.

    Aujourd'hui, Raphael est toujours mon pote ! Et il déteste que je raconte cette histoire... et moi j'adore ça !

  • Gagnant n°2 : Clémence de Dijon avec son histoire folle de déménagement, gagne un bon d’achat de 50 € à valoir sur le site MADE.COM.


  • Mon souvenir de St Valentin le plus fun remonte à 2 ans. Ce jour-là, j'avais eu comme idée d'offrir à mon dulcinée (indirectement) un ensemble de lingerie sexy pour mettre un peu de piment dans notre couple. J'avais déniché dans une petite boutique indépendante une tenue légèrement évocatrice que je comptais disposer sur le lit de notre petite mezzanine. Pour information, j'habite au troisième et dernier étage d'un vieil immeuble dijonnais à la cage d'escalier plutôt très étroite.

    L'ensemble en question était seulement emballé dans un papier rose sur lequel était écrit "Préviens-moi quand ta femme sera de sortie..." et disposé dans un sachet transparent laissant aux yeux de ceux qui croisaient mon chemin un bel aperçu de la thématique de mon achat. Revenant également d'une enseigne de décoration dans laquelle j'avais déniché une petite table basse en bois très lourde, j'ai disposé l'ensemble coquin dans le cabas qui transportait le meuble trop lourd pour être monté par une personne de mon gabarit. Etant de nature très maladroite, j'ai préféré chercher un ami qui séjournait chez nous pour qu'il m'aide à braver les 3 étages biscornus.

    Seulement, en l'espace que quelques minutes, le temps de redescendre en compagnie de mon ami, le cabas avait disparu. C'est en faisant le tour de l'immeuble que je me suis aperçu que ce dernier avait était malencontreusement embarqué dans le camion de déménagement en train de partir qui s'occupait de vider un des appartements du rdc... Pas brave pour deux sous, l'idée ne m'a pas effleuré de laisser un petit mot dans la boîte à lettres des futurs ex-locataires leur laissant entendre qu'ils retrouveraient sans doute de 2 objets de nature non identifiée au moment du déchargement... Ce n'est pas tant pour le petit objet design que je m'inquiétais mais plutôt pour ma parure sexy qui m'avait coûté (soit dit en passant) une fortune ! Bien entendu, je n'ai pas réussi à rattraper le camion et me suis rabattu sur un vulgaire caleçon à motifs cœur pour mon amoureux.

    Un mois après l'événement, j'ai appris par un voisin qu'un des anciens locataires de l'appartement du rdc ré-emménageait SEUL dans un studio juste en face du mien. Pour la petite histoire, ses ex locataires étaient en fait un homme et une femme en couple. La femme a découvert la tenue sexy accompagnée du petit mot sur l'emballage et à gentiment mis son compagnon à la porte.... innocent.

  • Gagnant n°3 : Florence de Puteaux avec son récit peu banal de St Valentin improvisée, gagne un bon d’achat de 50 € à valoir sur le site MADE.COM.


  • Cela devait être un week-end comme les autres car la St valentin se fête, encore faut il avoir la personne avec qui la fêter ! Pour ne pas faire de mon cœur une purée de ressentiment j’avais réalisé une décoration de « sauve qui peu » ! La douce lumière des lampes tamisées et le design frais et coloré de mon canapé donnait des airs de fêtes et l’idée de casse noisette commençait à s’estomper.

    Quand soudain, un fracas vertigineux sur le palier alerta mes oreilles , je me précipitais et ouvrais la porte et là, devant me yeux ébahis, se tenait un jeune homme totalement inconnu, entouré d’un tas de caisses, paniers, fleurs, bref un capharnaüm digne d’un tournage de film. Ma Bouche "B" lui laissa largement le temps de s’exprimer et j’apprenais alors qu’il cherchait Valentine (vrai prénom de la belle)… pour la saint Valentin, qu’il arrivait d’un voyage de plus de 3 mois, et était venu directement, en prenant, bien entendu le temps de faire des courses pour 20 !

    Hélas, la Valentine en question avait déménagé depuis 2 bons mois et c’est moi qui habitais maintenant la tour du château ! Aucune adresse, aucun numéro de téléphone, absolument rien ne me permettait d’aider ce prince en déperdition encombré devant ma porte ! C’est alors qu’il me regarda en souriant et ajouta : je pensais bien qu’il y avait une Valentine en cette adresse, il s’avère qu’il est 20h et que je sonne à votre porte, alors fêtons la saint Valentin j’ai tout ce qu’il faut la dedans, fit il en me montrant sa colline de paquets. Devant mon air suspicieux, il me récita son CV (dignement) m’assura de sa bonne conduite (sérieusement), et m’offrit même le temps de prévenir une amie de sa présence (courageusement) !

    Croyez le si vous voulez, ce fut un des plus joli St Valentin de ma vie, car le champagne chanta, le rire enflamma nos cœurs isolés et l’humour de ce garçon restera à jamais gravé dans mon esprit !


    Florence, Clémence, dès que vous avez reçu votre cadeau design à la maison, envoyez-nous des photos de votre intérieur à vosphotos@made.com !


    Le choix a été si difficile que nous ne pouvons pas résister à l'envie d’en partager quelqu'unes de plus avec vous !


  • Cécile de Antraigues sur Volane.


  • Le jour J de la St Valentin mon copain m'a fait croire que nous allions prendre le bus pour aller en montagne. Je me suis habillée en conséquence prête à affronter le froid et une longue randonnée. Arrivée à la gare de bus qui est aussi l'aéroport, mon copain m'aiguille du côté des guichets de départ des avions. Il s'arrête devant l'un d'eux et me dit que nous sommes arrivés à destination : prochain départ, New Yok City.

    J'ai longuement pleuré de surprise et de joie. Il avait fait mon passeport, prévenu mes collègues de travail de ma future absence. J'ai passé les douanes avec le sourire des officiers de la sécurité qui se demandaient pourquoi j'étais habillée en montagnarde, armée d'un couteau suisse. Dix heures plus tard j'étais à Manhattan assise dans un splendide canapé américain. En posant ma coupe de champagne sur une élégante table design j'ai réalisé ce qu'il venait de m'arriver, une St Valentin exceptionnelle. Merci à mon amoureux.

  • Audrey de Villeneuve d'Ascq


  • Ce 14 février, j'avais tout organisé pour passer la journée la plus dingue qu'il soit ! Mon valentin, à peine sortit du lit, prit son petit café et commença à lire le journal, posé sur la table du salon; à l'intérieur un message d'amour personnalisé écrit dans les pages LOVE (petite manigance gérée avec les responsables de ce journal). Pour toujours le surprendre, j'avais scotché sur mon corps plus de 50 tickets à gratter, vêtue de mon peignoir, je m'assis sur le canapé et lui demandais de me gratter le dos, il enleva mon peignoir et se mit à rire, tellement fort ! Il prit une pièce de monnaie et gratta chacun des tickets... Il n'a rien gagné, mais à ce moment là j'ai gagné la plus belle des déclarations d'amour !

  • Adrien de Metz


  • Ma chérie terminait ses études à Amiens, alors que moi, travaillant déjà, je restais à Metz pour la St Valentin. Le 14 février au matin je passais un examen professionnel important et mon amour était loin de moi, c’était trop dur !

    Quelques semaines auparavant nous avions organisé un voyage au Danemark pour le mois de mai à mon initiative. Prétextant les origines Normandes de ma famille, j’avais développé une vision romanesque des vikings ceci expliquant cela. À grands renforts d’arguments portant sur le design de mes ancêtres scandinaves j’avais réussi à convaincre ma mie.

    Ma chère et tendre rentra donc après la St Valentin et le 19 février jour de la St Gabin nous nous échangeâmes mots et présents d’amour. Parmi ces derniers je trouvais un casque à cornes à faire se pâmer d’envie le plus illustre païen. Depuis ce jour il trône dans le salon en guise de décoration et nous célébrons le jour le plus romantique de l’année le 19 février, fête du bien nommé Gabin qui, tiré de l’ancien français gaber, signifie « se moquer » !

  • Marc de Madrid


  • Vendredi 14 Février 2011 Genève:

    Ce soir c'est la Saint-Valentin. Effondrés sur le canapé, autour de la machine à café avec Bastien et Alexis, mes deux collègues et accessoirement amis, nous tentons vainement de réveiller les deux derniers neurones ayant survécu à la soirée d'hier. Nous rassemblons peu à peu les différentes pièce du puzzle, dispersées par un dîner trop arrosé.

    Par cette dixième matinée de pluie consécutive, dont seule Genève à le secret, notre discussion à haut contenu intellectuel vient inexorablement s’échouer sur ce débat qui revient chaque année: Faut-il ou non fêter la Saint-Valentin? Pour moi la réponse est très claire, tout le monde critique cette fête dite "commerciale" mais au fond on est tous bien content de pouvoir faire les canards une fois dans l'année.

    Pour ce soir j'ai tout est organisé. Et autant vous dire que pour moi, le roi de la procrastination et de la désorganisation, incapable d'organiser un dîner pour 3 personnes à la brasserie du coin, ça n'est pas une mince affaire : 1) 18h départ du bureau 2) 19h je passe la chercher chez elle avec ma vieille Alfa Romeo Spider des années 80 3) Direction Megève ou un dîner aux chandelles nous attend dans le meilleur resto d'altitude à la décoration avant-gardiste. 4) J'ai assuré, elle est folle de moi et je suis tranquille pour une nouvelle année.

    Mais ça, c'était un plan. Et le problème avec les plans c'est que ça ne se passe jamais comme prévu, surtout les miens d'ailleurs, puisque tout s'arrêta à l’étape 2) ou plutôt au milieu de l’étape 3) quand le moteur de ma bonne vieille Spider décida qu'il en avait marre de la vie et que nous n'avions qu'à nous débrouiller sans lui...Je me doutais bien que privilégier le design sur la mécanique finirait pas me jouer des tours.

    La voiture à peine immobilisée, je sens le regard de Diana se poser sur moi. Ses yeux noirs respirent normalement tout la chaleur des côtes de Dalmatie dont elle tient ses origines et son regard pourrait faire fondre jusqu'aux glaces du lac Baïkal. Mais ce soir son regard est aussi chaud qu'un captain findus en Antarctique...Evidemment, perdus sur cette route au milieu des Alpes, nous ne captons aucun réseau, encore un coup de ce bon vieux Murphy et de sa loi à 2 francs. Après 2h de stop par -8ºC au bord de cette route déserte, nous obtiendrons finalement notre salut d'un garde forestier qui nous raccompagnera à bord de son pick-up jusqu'au village le plus proche. A 23h, un mercredi soir d'hiver dans le village le plus perdu des Alpes, nous n'avons pas d'autre choix que de passer la nuit dans une auberge du centre du village, tout droit sortie des années 1950.

    Épuisés, nous nous effondrons sur le lit de cette chambre exiguë au charme désuet. Enlacée dans mes bras et même plus surprise par ces soirées catastrophiques auxquelles je l'ai habituée, le regard de Diana finit par se réchauffer. Son visage de glace se détend finalement pour me révéler un léger sourire. Elle sait qu'elle a gagné : encore 364 jours durant lesquels je vais devoir tout faire pour la combler!



    Bravo à tous et à bientôt sur Made.com

    L'équipe Made.com

Loading...