Blues post-vacances ? Les conseils d’une globe-trotteuse

    Comme le sommeil et les bons repas, les vacances on n’en a jamais assez. Mais à peine le temps d’en profiter que vous voilà déjà dans l’avion, direction la réalité et ses transports en commun bondés, ses réunions à rallonge. L’ivresse de l’évasion et le blues qui lui succède n’ayant plus aucun secret pour la blogueuse de voyage Alice M Huynh, elle nous explique comment négocier un atterrissage en douceur.

    1. Aussitôt arrivée à la maison, j’ouvre tout grand mes fenêtre et je change mon linge de lit. Le parfum frais et la douceur des draps propres me détendent immédiatement. Défaire ma valise peut bien attendre le lendemain.

    2. Les bougies et les éclairages tamisés m’aident à me consoler du spleen de l’aéroport et à ne me remémorer que les moments inspirants. Je me fais un thé, je m’allonge et je note ces souvenirs dans mon journal. Une bonne façon de mettre de l’ordre dans mes idées et d’apprécier pleinement les choses découvertes et ressenties lors de mon séjour. 

    3. L’air conditionné dans l’avion, très sec, irrite ma peau. Le meilleur remède ? Un bon bain chaud et un masque coréen en tissu pour le visage. J’en garde un petit stock dans le tiroir de ma coiffeuse.

    4. Après un long voyage, j’ai l’habitude d’aller flâner chez mon fleuriste favori. Les fleurs ont sur moi un effet home sweet home instantané.

    5. Un dernier conseil pour la route : offrez-vous un jour de repos avant de retourner au travail. Quoi de plus satisfaisant qu’une ultime grasse matinée afin de reprendre du service au meilleur de votre forme ?

    Auteur de l'article: Lisa Wenske
    Photographe: Alice M. Huynh

    Whinnie Williams a fait de l’intérieur de ses rêves une réalité

    En savoir plus

    Comment mettre en valeur une déco bohème

    En savoir plus