Shop

IDÉES

À PROPOS

L’ancien et le moderne filent le parfait amour dans cet appartement

L’ancien et le moderne filent le parfait amour dans cet appartement

L’ancien et le suranné ont une élégance singulière. La preuve ? L’appartement de Florine van Rees dans le quartier de Delfshaven à Rotterdam. Un voisinage qui regorge de magnifiques spécimens de l’architecture hollandaise d’avant-guerre, en contraste saisissant avec l’image d’une ville à la pointe de la modernité. C’est l’endroit qu’a choisi Florine pour unir et transformer deux propriétés vétustes en une seule, sa première maison.

Après les démolitions (les cuisines et les salles de bain) et l’enthousiasmante découverte d’éléments cachés depuis longtemps, la scénographe a soigné les détails – décorant chaque recon de trouvailles vintage et d’objets surprenants issus des différents projets sur lesquels elle a travaillé. On a bavardé avec elle de ce processus de rénovation et de son goût sûr pour marier les époques.

Bonjour Florine, peux-tu nous en dire plus sur toi ?

Je me considère comme une compositrice de couleurs. Je pense que c’est un terme qui définit toutes les facettes de mon processus créatif – mes décors, mon travail photographique et mes arrangements floraux. Un jour, quelqu’un m’a fait remarquer que je mentionnais sans cesse les couleurs. Cela m’a fait prendre conscience de leur importance dans ma vie personnelle et professionnelle. J’ai décidé d’étudier l’art à Rotterdam car cette ville offre tellement d’opportunités pour les jeunes créatifs. Et finalement j’y suis restée !

Qu’est-ce qui t’as décidé à acheter cet appartement ?

En tant qu’indépendante, chaque jour est différent. J’ai longtemps ressenti le besoin de rester libre, en laissant la porte ouverte au changement, avant de réaliser qu’un peu de stabilité serait meilleur pour mon dynamisme et ma créativité. J’ai cherché un grand espace dans lequel je me vois vivre très longtemps sans avoir besoin de déménager au moindre bouleversement dans ma vie. J’ai eu beaucoup de chance – j’ai trouvé cet endroit le jour même où j’ai commencé mes recherches !

Réunir deux apartments est un sacré chantier. Comment s’est-il déroulé ?

C’était un peu le chaos au départ, mais le potentiel était immense. Les cuisines et les salles de bain devaient être remplacées. Même si on m’a aidé pour le gros œuvre, tout a pris plus de temps que prévu. Mais cela en valait vraiment la peine. Ce que j’en retire, c’est qu’il n’est pas toujours nécessaire de se lancer dans une rénovation d’ampleur ; abattre quelques cloisons suffit parfois à transformer le lieu à votre image.

Quels éléments d’origine as-tu conservé ?

Le parquet d’origine était caché sous un revêtement moderne, c’était comme découvrir un trésor ! J’ai également gardé les murs de briques eux aussi recouverts à mon arrivée. La cheminée en marbre semble être là depuis toujours, mais elle a été installée récemment. C’est un modèle ancien provenant d’une maison des alentours. J’adore mélanger des styles, c’est une façon imparable de donner du caractère à votre espace.

Tes choix ont-ils été limités par des contraintes de budget ?

Eh bien, prenons l’exemple du parquet – trois mètres carrés dans le salon étaient endommagés, mais au lieu d’acheter de nouvelles lattes, mon père a récupéré du bois dans la cuisine pour camoufler les parties abîmées. Ces limites ne sont pas forcément une mauvaise chose – elles font même naître des solutions assez créatives et ingénieuses.

As-tu d’autres astuces côté budget ?

Considérez d’abord ce qui peut être fait avec les éléments existants. Si vous prenez le temps, vous trouverez des objets de la même époque que votre maison. Les carreaux de ma salle de bain viennent d’un château en France et j’ai déniché la robinetterie sur un site de vente entre particuliers. Faites la plupart de vos travaux vous-mêmes, avec l’aide de vos amis et de votre famille. (Quelques verres, de bons snacks et une bande-son cool les motivera.)

Quelle a été la partie la plus difficile du projet de rénovation ?

Le plus grand défi a été la salle de bain. Elle n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était. Je me suis inspirée de l’architecture marocaine – tout est recouvert de béton ciré, et le lavabo et le radiateur sont bleu outremer, assortis à mes accessoires. C’est devenu un de mes coins préférés.

 

Comment définirais-tu ton style ?

J’ai tendance à faire cohabiter de nombreuses influences, mais le « maximalisme » décrit sans doute assez bien ma philosophie. Les intérieurs épurés me rendent jalouse, (si apaisants et faciles à entretenir) mais j’aime trop les bibelots et les objets car ils incarnent des souvenirs que je veux garder dans ma vie. J’aime la couleur, les fleurs et mêler les détails anciens et modernes. Ces oppositions sont vraiment intéressantes et spectaculaires.

 

Comment en es-tu arrivée à ce résultat final ?

Beaucoup est dû au hasard, franchement – je vais trouver quelque chose dans la rue, ou remplacer un objet cassé sur l’étagère par un autre, encore plus chouette. J’empile aussi des trucs les uns sur les autres pour créer de nouvelles formes et j’en repeins certains pour les relooker. Je fonctionne à l’intuition. Plutôt que tout intellectualiser, j’expérimente et je m’amuse.

Dis-nous tout au sujet de ces choses trouvées dans la rue ?

Avec une amie, on a découvert que le Boijmans Museum de Rotterdam se débarrassait de superbes vitrines en verre pendant sa rénovation. Nous avons été autorisées à en récupérer quelques-unes de tailles différentes. J’aime la hauteur qu’elles donnent à ma déco sans pour autant l’encombrer ou l’alourdir grâce à leur transparence.

Ton compagnon s’est récemment installé – qu’a-t-il apporté niveau déco ?

Je prends souvent les bonnes décisions liées à l‘esthétique tandis que lui est plutôt intéressé par l’aspect fonctionnel. En ce moment, il s’occupe de créer plus de rangement à l’étage afin que notre espace soit plus organisé et paraisse moins chargé. Quand deux personnalités cohabitent, il est important de laisser à l’autre la place dont il a besoin pour se sentir vraiment chez lui.

Auteur de l'article: Gwen Gassler
Photographe: Florine van Rees | Direction artistique: Laura Cumming

Vous risquez d’aimer...

Intérieur sophistiqué et petit budget ? Voici comment.

Les commandements déco de Floor Knaapen

En savoir plus

Prenez des couleurs : les meilleurs intérieurs arc-en-ciel

Pas le moment pour le noir et blanc

En savoir plus

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter

This is a required field

Please enter a valid email address. For example johndoe@domain.com.