Shop

IDÉES

À PROPOS

Lumière, caméra, action : une scénographe crée sa propre déco

Lumière, caméra, action : une scénographe crée sa propre déco

Après avoir passé des années à décorer des lieux pour les autres – la maison de ses parents ou des plateaux de tournage – Sarah Bourguignon, productrice et scénographe pour le cinéma et la télévision, a fini par décorer son propre appartement situé à Anvers : « Au fil des ans, j'ai collectionné des tas d’objets provenant de tournage sur lesquels j'ai travaillé. Je les ai entreposés dans une pièce chez mon père. C'était vraiment merveilleux de pouvoir enfin les rassembler. » Et c'est ainsi qu'elle a transformé un espace dépouillé en une maison. On visite.

Le kitsch, c’est chic

« Je trouve qu’un intérieur parfait est plutôt intimidant », explique Sarah. « Je ne suis pas du genre à organiser mes livres par couleur. Ils sont là parce que je les collectionne. J’aime quand les choses ont l’air de ne pas être à leur place, et j’adore le mélange des styles et des époques. Sans oublier d’apporter une pointe d’humour avec des objets kitsch, comme mon affreux serre-livres en forme d’oiseau. C’est un moyen de montrer que vous ne vous prenez pas trop au sérieux. »

Compléter sa collection

« Pendant mes années de dessinatrice – et plus tard en tant que productrice – j'ai rassemblé toutes sortes d’objets que j’ai rangés dans une pièce chez mon père en attendant de pouvoir leur donner une place dans mon appartement », raconte Sarah. « J'ai ajouté le lampadaire Starkey parce que son design simple complète parfaitement les autres lampes et se fond harmonieusement dans le reste la pièce. »

Une vocation précoce

« Je me suis toujours intéressée à la décoration d’intérieur », se souvient Sarah. « Quand j'étais enfant, je voulais avoir mon mot à dire sur les meubles achetés par mes parents. Et plus tard, j'ai pu m'exprimer en m’occupant des décors de films et de productions théâtrales. Ça a été un véritable soulagement quand j’ai pu enfin posséder un endroit à moi, que je pouvais décorer comme je le voulais. »  

Une coquille vide

« Ce bâtiment était une ancienne maison de ville divisée en plusieurs appartements. Comme l’espace était une coquille vide, j'ai pu dessiner les plans avec l'architecte. J'ai changé la disposition des pièces, tout ouvert et rénové les lieux. J'ai néanmoins gardé les éléments d’époque dont je suis tombée amoureuse, comme le parquet et les grandes portes à la française. »

Road trip

« J'ai trouvé les placards jaunes de la cuisine sur Internet. Ils proviennent d'un magasin vintage suisse qui ne livrait pas en Belgique. Ils étaient très bon marché et avaient juste besoin d'un peu d'amour et d’un bon coup de peinture. J'ai alors loué une camionnette et j’ai conduit jusqu'à Zurich. Quand j’ai une idée en tête, je la suis toujours. Peu importe le temps ou l'effort que ça coûte ! » 

L’art de recevoir

« Des amis, du vin, des cocktails et de la musique sont les ingrédients indispensables de mes soirées, qui deviennent souvent un peu incontrôlables », en rit Sarah. « Je commets toujours l’erreur de prévoir trop de nourriture et de boissons. Je ne peux pas m'empêcher d’en recouvrir la table. De jolies assiettes et de jolis verres permettent de rendre les choses plus civilisées. Je cherche toujours une décoration qui corresponde au thème de la soirée. »

En quête d’harmonie

« J'essaie d'éviter l'aluminium ou l'argent et d'opter pour d'autres métaux plus foncés et chauds, comme le laiton et le cuivre », explique Sarah. « Il est difficile de garder cette ligne de conduite dans toute la maison ». Afin de parfaire l’harmonie de sa déco, Sarah a opté pour le bleu qui se décline dans la chambre, la cuisine et le salon : « J'aime le lit Roscoe. Son revêtement tissé lui donne un aspect luxueux. C'est certainement le point focal de la pièce. »

Luxe alternatif

« J'ai des goûts de luxe question décoration. Mon premier intérieur coup de cœur était rempli de pièces de designer aux prix exorbitants. Des amis m’ont fait réaliser que j’aimais l’aspect industriel de cet intérieur et en particulier le cuivre », précise Sarah. « Ils m'ont suggéré de m’inspirer de ses éléments et de recréer ce style avec des alternatives plus abordables. C'est pourquoi la salle de bain a été équipée d'un mur en cuivre et d'une baignoire noire et élégante. Je suis si heureuse de ne pas avoir écouté le vendeur qui m'avait conseillé de ne pas avoir de joints noirs avec des carreaux blancs.

Écolo et déco

« Je suis allergique aux emballages. À la maison, je range tout dans des boîtes ou des pots : café, sucre, épices, bougies, rubans… Et la liste continue », explique Sarah. « C'est pourquoi j’adore le fait que MADE ait toutes ces jolies boîtes et tous ces jolis bocaux de rangement, en particulier les modèles en marbre pour la salle de bain. Ça me simplifie la vie. »

Le quartier

« J’ai été locataire à Anvers pendant un moment. Je savais que je voulais rester. J'ai donc acheté mon appartement dans le quartier de Borgerhout parce qu’il est toujours abordable et qu'il s’y passe beaucoup de choses. De nouveaux bars et restaurants ouvrent tout le temps. Et les gens sont sympas. Au niveau culturel, le centre De Roma is the place to be : concerts, films et soirées rétro. Il y a toujours quelque chose à faire ! »

Les bonnes adresses

« Pour un bon petit déjeuner ou un brunch, je préfère De Walvis. La terrasse est située en pleine ville mais est entourée de verdure. S’il fait plus froid, vous me trouverez au Café Mombasa. Pour les vêtements, je me dirige vers le centre-ville. J’adore les pièces de designers mais la seule façon de les avoir, c’est de les acheter d'occasion. Rosier 41 est l'endroit où j’ai trouvé des pépites de Dries Van Noten ou de Ann Demeulemeester. »

Auteur de l'article: Wided Bouchrika
Photographe: Patricia Goijens

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter

Vous risquez d’aimer…

Esprit voyageur : la déco estivale d’Alix Petit de Heimstone

Un 150 m2 parisien à la déco résolument globe-trotteuse

En savoir plus

Le rose s’invite à la maison : créer un look signature

Emily nous explique toutes les subtilités

En savoir plus