Shop

IDÉES

À PROPOS

Esprit industriel et minimalisme dans ce superbe loft

Esprit industriel et minimalisme dans ce superbe loft

« C'était un projet passionnant », confie James, architecte, à propos de sa maison londonienne. Cet ancien entrepôt délabré, caché au fond d’une arrière-cour dans le quartier de Stoke Newington a été totalement transformé. Aujourd'hui, c'est une maison composée de deux chambres avec un espace de vie ouvert et lumineux aux accents minimalistes. Nous lui avons rendu visite par une journée ensoleillée. Des défis lancés par la rénovation de cet espace laissé à l’abandon en passant par à ses choix de matériaux, ce passionné nous explique pourquoi être puriste n'est pas nécessairement une si mauvaise chose.

Perle rare

« Quand j'ai vu l'entrepôt pour la première fois, c'était un espace oublié et abandonné mais surtout un joyau caché, se souvient James. Le bâtiment n’était accessible que par la porte du cabinet de médecin d’à côté. L’endroit avait été abîmé par un dégât des eaux, et il y avait un amas de meubles abandonnés par les anciens propriétaires. Les seules ouvertures sur l'extérieur étaient les deux fenêtres à côté de l'endroit où se trouve désormais la cuisine. Mais c'était cet espace juste incroyable. J’ai immédiatement su que nous devions nous lancer dans l’aventure. »

Folie des grandeurs

« Pour moi, tout est question de volume, de hauteur sous plafond et de lumière naturelle. Je pense que les espaces que j’ai étudiés pendant mes études d’architecture ont eu beaucoup d’influence sur moi, tout comme les lieux où vous ressentez une impression d’immensité tels que la Tate Modern à Londres. »

Trouver l’harmonie

« Une palette de différents matériaux se décline à travers chaque pièce : le béton poli du sol, le bois des panneaux muraux, le métal des fenêtres. On retrouve ces deux derniers dans le design de la table Lomond avec sa structure métallique noire et son plateau en bois de manguier. L'architecture donne la tonalité aux objets que j'ai mis dans chaque pièce. »

Jeu de matières

« Le toit est complètement neuf. La seule chose d’origine, ce sont les proportions. Je suis sûr que neuf personnes sur dix auraient tenté d’ajouter un étage en construisant une mezzanine au-dessus de la cuisine. Cependant, mon objectif était de préserver l’espace. Nous avons ajouté ces grandes baies vitrées orientées plein sud et une verrière de toit afin de faire entrer un maximum de lumière naturelle. C’est pourquoi nous avons introduit ces panneaux en bois dans ce décor immaculé. Ils s’accordent parfaitement au sol en béton tout comme aux armoires de cuisine. Ils créent un sublime jeu de matières et de textures. »

Alternatives

« Je ne sais pas pourquoi j’aime tant poser des tableaux contre les murs plutôt que de les accrocher. C’est certainement en rapport avec les éléments clés de la pièce que sont les armoires de cuisine, les étagères et les luminaires. Les tableaux sont difficiles à mettre en scène. Vous pouvez les accrocher et puis vous vous dites : “Tiens, et si je le mettais plutôt là ?” C’est sans fin. »

Jouer sur les contrastes

« J’ai choisi des meubles avec des matériaux travaillés de manières différentes. La structure de cette table basse ronde fabriquée en métal brut contraste le verre teinté. Il en va de même pour le grand lampadaire du salon dont la couleur noire est adoucie par des détails métalliques. »

Les joies du minimalisme

« Peu importe l’endroit où je me trouve dans cette maison, je ressens toujours cette sensation de calme. C’est un espace très facile à vivre et apaisant à contempler. J’aime les choses minimalistes. J’ai l’impression que cet intérieur est une toile blanche. N’importe qui pourrait venir et se l’approprier selon son goût. »

La qualité avant tout

« La qualité est primordiale pour moi. Je souhaite acheter uniquement des choses qui perdurent dans le temps. La façon dont les objets sont fabriqués compte beaucoup. Je suis prêt à investir pour acquérir quelque chose de qualité qui va durer longtemps. »

Éloge de l’utile

« Désormais, je sélectionne minutieusement les pièces que je veux dans mon intérieur. Ces deux dernières années, je me suis débarrassé des choses qui n’avaient pas de réelle utilité car j’ai déménagé trois ou quatre fois durant cette période. Depuis, je ne garde que les choses dont j’ai vraiment besoin. »

Définir les espaces

« Il y a environ dix ans, les grands espaces ouverts sont devenus très populaires. Les gens sont toujours à la recherche de ce type d’intérieur. Cependant, ils veulent désormais des zones plus définies : un coin famille ou des recoins où ils peuvent s’isoler avec leur ordinateur portable Malgré la hauteur et le volume qu’offre cette maison, nous voulions également un coin cuisine, un coin salle à manger et un coin salon. Pour ce faire, nous avons créé différentes atmosphères à l’aide de panneaux en bois et de vitres teintées. »

Placards intégrés

« En tant qu’architecte, le défi numéro un, ce sont les espaces de rangement. Tous les clients m’en demandent. Mais c’est difficile de viser juste et d’avoir une réalisation de haute qualité car la menuiserie peut réserver des surprises. La qualité du travail est très variable. Nous avons de la chance d’avoir eu d’excellents menuisiers pour ce projet. Nous avons vraiment eu de mauvaises expériences sur d’autres chantiers. »

Apparences trompeuses

« Cette maison n’est pas faite pour tout le monde. Lorsque certaines personnes la voient en photo, elles la trouvent un peu trop nue et minimaliste. Mais lorsqu’elles la découvrent en vrai, c’est différent. Elles apprécient son volume, sa lumière et s’aperçoivent que c’est en fait un endroit chaleureux. »

Rien n’est négligé

« Nous voulions que la circulation soit fluide. Nous avons donc misé sur les couloirs que nous avons conçus comme des espaces à part entière. En général, ils occupent beaucoup de place dans une maison. Nous les avons aménagés en véritables espaces de vie plutôt que d’en faire de simples lieux de passage. »

Casser les murs

« Nous avons démoli la bâtisse qui se trouvait dans la cour et qui n’était pas d’origine. Nous avons ensuite créé de nouvelles ouvertures afin que toutes les pièces du rez-de-chaussée aient un accès direct sur la cour intérieure. »

Vie de quartier

« Apparemment, on surnomme ce quartier la vallée du landau. À Stoke Newington, il y a plus de jeunes familles concentrées sur un kilomètre carré que partout ailleurs en Europe. Je pense qu’elles aiment vivre ici à cause des espaces verts à l’écart du tumulte de Dalston. »

Auteur de l'article: MADE.com
Photographe: Anna Batchelor

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter

Vous risquez d’aimer...

Esthétique brutaliste sous l’objectif

Anton nous reçoit dans le quartier londonien de Barbican

En savoir plus

Une incroyable maison de famille d’inspiration scandinave

Susanna nous accueille chez elle

En savoir plus