À temps pour Noël : commandez à présent

Shop

IDÉES

À PROPOS

Comment adopter le style minimaliste

Si vous rêvez d’un intérieur apaisant et design tout en simplicité, vous avez sonné à la bonne porte. On vous éclaire, votre envie déco se résume en deux mots : style minimaliste. Une esthétique qui fait la part belle aux lignes épurées, à la simplicité et qui laisse aux placards toutes fioritures inutiles. Vous l’avez compris, avec le style minimaliste le futile n’a pas sa place.

Pour comprendre le style minimaliste un petit détour historique s’impose avant de passer à la pratique, promis, on sera rapide. Ce courant esthétique émerge dans les années 60 alors que le style Pop Art bouscule les intérieurs avec ses couleurs vives et son exubérance. Porté par de grandes figures de l’architecture comme Mies van der Rohe ou encore le courant du Bauhaus, le minimalisme prend le contre-courant en prônant un retour à l’essentiel avec un aménagement réduit à son strict minimum. 

Désencombrer

La première étape pour créer un style minimaliste à la maison est de désencombrer votre intérieur. Pour les âmes de collectionneur, ça ne sera pas une mince affaire. Si vous avez tendance à accumuler et à entreposer des objets, il va falloir vous défaire de cette vilaine habitude. La question clé se pose ici et maintenant : « Ai-je vraiment besoin de cet objet au quotidien ? » Si la réponse est non, vous savez ce qu’il vous reste à faire.


Le minimalisme, c’est avant tout une philosophie de vie. Né en réaction à la société de consommation, le minimalisme place le fonctionnel au coeur de sa démarche et fait fi du superflu. On prend donc le temps de bien penser son intérieur. Mission : alléger les pièces et libérer l’espace.

Mobilier fonctionnel

Avec le minimalisme le mobilier revient à l’état pur. Il est avant tout fonctionnel. Un bureau pour travailler, une table pour déjeuner, un lit pour se reposer (vous avez compris la logique).

Son esthétique est ainsi réduite à l’essentiel : des lignes simples, épurées, souvent droites qui apaisent le regard. Le dépouillement est le maître mot et le détail s’utilise avec parcimonie.

Et mobilier épuré

Côté matériaux, on privilégie des aspects naturels comme le bois, la pierre ou encore le verre. Attention, le style minimaliste n’est pas à confondre avec le style industriel qui privilégie des matériaux à l’état brut. L’esthétique minimaliste est synonyme d’élégance et opte pour une version plus travaillée de ces matériaux.

Last but not least, les rangements ! Probablement votre meilleur allié dans cette quête minimaliste. Pour rester minimal, on cache le désordre dans des rangements astucieux. On optimise l’espace avec des étagères et des placards fermés. S’ils sont intégrés, c’est encore mieux.

La lumière

Une fois encore, le mot d’ordre est NATUREL. Oust, lumière artificielle et blanchâtre qui donne à votre salon des airs de salle d’attente peu accueillante. Avec l’approche minimaliste, l’espace – qu’il soit grand ou petit – est ouvert afin que la lumière puisse circuler librement et sublimer les lignes. En pratique, cela donne des intérieurs dépourvus de rideaux par exemple. Vous pouvez cependant habiller vos fenêtres d’un voilage fin et discret qui laisse entrer la lumière. 

La couleur se conjugue avec douceur. Elle s'invite à pas de velours sur vos murs avec des teintes discrètes et naturelles. Résultat, la lumière s'y reflète et donne une impression d'espace. Fermez les yeux, comptez jusqu'à trois et respirez. C'est cela être bien chez soi. Le minimalisme et son esthétique dépouillée créent une harmonie pleine de sérénité. Le plus dur sera de quitter votre canapé

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre newsletter

Vous risquez d'aimer

Idées déco pour magnifier un salon gris

Quand le gris a tout compris

En savoir plus

Le shelfie : lorsqu’on devient accro au rangement

Ranger, trier, classer, aligner avec bonheur… C’est grave docteur ?

En savoir plus